8/9/10/11 Août 1937 – 8 Mai 2022 – Lauf / Pilsen
8/9/10/11 Août 1937 – 8 Mai 2022 – Lauf / Pilsen

8/9/10/11 Août 1937 – 8 Mai 2022 – Lauf / Pilsen

71 km

Nous passons la matinée à alléger les sacs dans la mesure du possible, puis à aller faire notre toilette dans le ruisseau frontières. Il est si large que nous nous amusons comme des gosses, (que sommes-nous d’ailleurs ?) à le sauter à pieds joints.

Il nous arrive une petite histoire : une splendide automobile française s’arrête devant le poste. Un vieux monsieur est une femme mûre qui n’a pas dû être aussi mal au début de la guerre en descendent.Pat s’écrit :
« Pige la femme ! Elle a des jambes épatantes mais quelle g…e ! »

Nous étions à 5 m des touristes. Ils se retournent, nous regardent. Nous sommes très très gênés. Nous avions tellement l’habitude de ne pas être compris de tiers lorsque nous parlions entre nous…
Le soir nous trouve à Plan (Pilsen) après être passé à Bor (Haid) et Stribro (Mies).

Grand’Place de Stribro

Je m’arrête déjeuner à Stribro. Le patron baragouine un peu anglais et moi pas du tout le tchèque. Heureusement, le menu est traduit en anglais. J’opte pour de la venaison, mais ce n’est plus au menu. Le patron pointe alors du doigt une ligne sur le menu en me disant « good » et je finis par manger un escalope panée avec une salade de pommes de terre. L’eau est servie citronnée et mentholée.

Nous avons parcouru 71 km depuis midi, par des routes défoncées qui ont plutôt l’allure de terre labourée. Le plus petit chemin vicinal de France est beaucoup mieux entretenu que cette grande voie internationale. Après les monts de Bohème, nous espérions trouver la plaine tchèque. Je crois que nous ne l’aurons pas avant demain.

Nous allons à l’A.J. C’est l’école, vide pour les vacances, qui en tient lieu. On a mis une demi-douzaine de lit dans une salle de classe. Les portraits de Bénéo et Mazarick occupent la place d’honneur.

J’arrive en pleine festivités du 8 mai et de la commémoration de la libération de la ville (6 mai 1945) par les troupes américaines et belges, même si pendant très longtemps, cette libération a été due à l’Armée Rouge …

Je m’arrête le long d’un trottoir pour chercher un hôtel et je n’ai pas plus tôt arrêté le moteur que deux policiers me disent que le stationnement n’est pas autorisé à cette endroit. Je leur explique que je cherche l’hôtel du Centre. Ils m’indiquent le chemin (2ème à droite) et m’autorisent à accéder à la zone interdite.

La préposée du syndicat d’initiative m’indique, en français, ce qu’il y a à voir et me fournit un plan de la ville. Je me dirige vers la brasserie, mais j’arrive malheureusement trop tard, les visites sont terminées.

Après la cathédrale et un tour de ville, j’entre dans le musée diocésien et je suis surpris par son contenu. Outre des explications très bien faites sur les principaux saints et apôtres, il renferme de très belles pièces de la fin du Moyen-Age et du début de la Renaissance.

Dîner dans un restaurant proche de l’hôtel, où je me laisse tenter par un plat de la carte qui s’avère être le même que ce midi. La bière n’est pas très forte, mais au moins elle a du goût.

Informations

Distance parcourue

181,7 km

Durée totale

10 heures

Durée de roulage

3 heure 10 minutes

Moyenne

54 km/h

Vitesse maximale

104 km/h

Déjeuner

Restaurant :Excellent – Stribro
Menu :Smazeny teleci rïzek – tramisu – café – eau
Prix : 485CKZ (20,21 €)

Dîner

Restaurant :Sveck – Pilsen
Menu : Smazeny teleci rïzek – bière
Prix : 276 CKZ (11,5 €)

Hôtel et Petit Déjeuner

Hôtel : Hotel Central
Confort : standard
Prix : 68€ (chambre – pt déj. – parking )

Activités

– balade Schuzbach
– visite Pilsen

Total marche : 6,2 km

Essence

SP 95
Quantité : 15,40l
Prix : 694,50 CZK

Divers

taux de change : 1€ = 22,34 CZK + frais de change

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :