7 Août 1937 – 7 Mai 2022 – Neustadt Aisch / Lauf
7 Août 1937 – 7 Mai 2022 – Neustadt Aisch / Lauf

7 Août 1937 – 7 Mai 2022 – Neustadt Aisch / Lauf

Langenzenn … Fürth … Un boyau éclaté. Nous profitons de la réparation pour déguster des glaces au lait du meilleur goût. Partout où nous allons, on nous pose les mêmes questions :

  • «  – Wohin kommen Sie ?
  • Woher fahren Sie ? »

D’où venez-vous ? Où allez-vous ? Nous commençons à nous y habituer. D’ailleurs personne ne nous croit. Le seul fait de répondre que nous sommes tous trois « aus Paris » rend sceptique. Notre intention d’aller en Tchécoslovaquie, car nous avons décidé d’aller en Tchéco, semble inconcevable à nos interlocuteurs. Lorsque nous parlons d’un retour probable par l’Autriche, on ne nous croit plus du tout. C’est tout de même vexant.

On m’a posé la même question cette après-midi, à l’endroit où j’avais garé ma moto. Mais cette fois, on m’a cru lorsque j’ai parlé de Prague et retour. Il y avait peut-être un biais 😉 le motard qui me posâtes la question était en panne de batteries et cherchait un moyen de redémarrer. Avec l’aide d’un autre biker, nous l’avons poussé dans la légère pente, et miracle, ça a marché, 30 secondes le temps de caler). Remontée de sa moto qu’il a fait seul, ce que nous avons admiré avec l’autre pousseur, et rebelote pour de bon 🙂 !

Nürnberg (Nuremberg) … Nous visitons la vieille ville en vitesse, galopons à la poste centrale et nous mettons à la recherche du consulat d’Autriche. Il est fermé. Une agence de voyages ne peut nous dire si le triptyque est exigé dans ce pays.

©Geneanet sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

Je suis abordé par une charmante dame du Lion’s Club qui me propose de faire une bonne action tout en mangeant (récolte de fond pour une maison de retraite). Je déguste ainsi la spécialité locale : la saucisse de Nuremberg, ici dans un feuilleté. Une petite bouteille d’eau accompagne le tout. J’aurai pu tenter un crémant rosé dont je découvre qu’il vient de Bordeaux …

Fort de cet essai, je prends donc un Hotdog à cette fameuse saucisse. La saucisse est beaucoup plus grande que celle du Lion’s Club, mais le pain est moins bon que le feuilleté !

Ce qui est amusant avec les édifices religieux allemands, c’est qu’ils mélangent tout. Ainsi, l’Eglise Notre Dame, bâtie sur le lieu de la synagogue après le pogrom du 5 décembre 1349 renferme une Tora et une étoile de David pour commémorer ce massacre. L’église Skt Lorenz est en fait un temple évangéliste et les protestants ne reconnaissent pas les saints, tout juste Marie en tant que mère du Christ…

La visite du château est plus ou moins intéressante. Ce qui est amusant, c’est que la réduction « senior » ne s’appliquerait qu’au billet complet : palais – musée et tour Sinwell, alors qu’il est galère, pour les seniors, de monter plus d’une centaine de marches …

En cherchant bien, on trouve toujours des pépites, comme cette arquebuse du XVIIème à barillet qui précède de beaucoup l’invention du Colt et cette magnifique illustration des différents moyens de trucider quelqu’un.

Mais Nüremberg ce n’est pas seulement la vieille ville impériale, c’est aussi la « Mecque » du NSPAD. Un centre de documentation se tient dans le Palais des Congrès, dont une partie a été récupérée par le Philharmonique de Nuremberg. ce ne sont pas les seules récupérations : la « Große Strate » mène maintenant vers une fête foraine et le stade est devenu le stade officiel de l’équipe de foot. Le camp des « travailleurs volontaires  » de l’Arbeitsdienst, a été transformé en camp de prisonniers russes, puis de déportés, avant d’être converti par les américains en camps de personnes déplacées pour finir par être rasé et transformé en cité HLM.

Nous campons un peu avant Lauf après nous être procuré des pommes de terre de la même façon qu’hier.

©Geneanet sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

Je me prends une chambre à l’Hôtel de la Poste avant de faire un petit tour en ville. Là encore, les bombardements alliés ont considérablement changé la physionomie du village.

Outre le fait que l’hôtel offre des chaussons, il fait aussi restaurant. Après un apéro maison pour patienter, je prends une spécialité locale, consistant en une épaule de porc à l’étouffée. Ce n’est pas mauvais et surtout très copieux.

Ce que j’ai oublié d’écrire, c’est qu’on ne plaisante pas avec la COVID en Franconie : tous les lieux publics recommandent le port d’un masque FFP2, et mon hôtel impose le port du masque.

Informations

Distance parcourue

135 km

Durée totale

8 heures

Durée de roulage

2 heure 45 minutes

Moyenne

47 km/h

Vitesse maximale

122 km/h

Déjeuner

Restaurant :
Menu : hot dog Saucisse de Nuremberg
Prix : 7 €

Dîner

Restaurant : restaurant de l’hôtel
Menu : apéro – verre de blanc – épaule de porc en dau
Prix : 30 €

Hôtel et Petit Déjeuner

Hôtel :Gasthof zur Post (Lauf)
Confort : standard
Prix : 66€ (chambre – pt déj. – parking )

Activités

– Visite ville de Nuremberg
– Visite château 6€
– Visite Reichsparteianlage 6€
– Balade Lauf
Total marche : 10,4 km

Essence

SP
Quantité :
Prix : €

Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :