Je transforme un vieux cuir en blouson moto
Je transforme un vieux cuir en blouson moto

Je transforme un vieux cuir en blouson moto

Pour vous donner le contexte, je suis droitier, mais dès qu’il s’agit de bricoler, j’ai deux mains gauches ; et malheureusement pour moi, j’ai beaucoup d’idées que j’aimerai voir réalisées.C’est ainsi que l’une d’elle consiste à transformer un vieux blouson de cuir qui attendait des jours meilleurs dans ma penderie, en un blouson de motard.



Nul en bricolage et création d’un objet de sécurité individuel, ça semble en parfaite contradiction. J’en suis bien conscient. Vous verrez que je commence petit ; il s’agit plus d’assemblage que de véritable couture, d’autant que coudre le cuir demande des outils et des compétences que je suis loin d’avoir et pas près d’obtenir.


Les Besoins / les solutions

  • Sécurité du vêtement final :
    • résistance à l’abrasion : cuir, mais pas très épais -> sous-couche supplémentaire, reste la tenue des coutures à une éventuelle chute suivie d’une glissade.
    • possibilité de porter le gilet airbag
    • protections épaules, coudes et dorsale (éventuellement) -> chemise moto ou sous vêtement de protection mis en doublure
  • Simplicité de la transformation: minimum de, voire aucune couture -> assemblage par « velcro » et colle tissu / cuir
    • Avantage : possibilité de nettoyer la doublure
  • Praticité : enfilage facile, poches

Les Fournitures


Un Blouson cuir
Une sur chemise flanelle Harisson Sweep Manitou HA332 100€ (je ne le savais pas en commandant l’article, mais la boîte qui le vend est basée à Carnoux en Provence où mes parents avaient fait construire une villa).
Cette chemise est en flanelle de coton à l’extérieur, est doublée d’une couche anti-abrasion en aramide (dont une des plus connue est le Kevlar), d’une doublure intérieure résillée. Les protections coudes et éapule de Niveau 1 sont intégrées. La poche pour dorsale est prédisposée.


Bandes Velcro 3M <10€
Colle Sader Tissu/cuir < 10€
Produits nettoyants, nourrissant pour cuir (Décathlon rayon équitation) 12€

Les étapes de la Transformation

Nettoyage du blouson

Savon glycériné et petite éponge

Attention !

Mettre le côté « doux » sur le blouson, évitera le grattage lorsque la chemise sera enlevée
J’utilise une couture existante comme guide pour les côtés et les poignets, et le bas de col pour l’encolure

Collage du Velcro sur le blouson
Je ne peux pas dire que le velcro adhère vraiment, mais l’objectif est de maintenir la chemise/doublure pendant l’enfilage/désenfilage
En cas de problème, je mettrai quelques points de colle
Collage du Velcro sur la chemise
Même guides que pour le blouson, mais cette fois-ci, le velcro est collé sur l’extérieur du vêtement

Je suis obligé de découper le velcro pour laisser passer les boutons pressions de la chemises qui ne me serviront à rien, mais que je ne vais pas enlever pour éviter de la détériorer. Idem pour la fermeture éclair..

Je commence par « fixer » les poignets. A noter que ce type de fixation permet de positionner latéralement la protection du coude
Deuxième fixation : l’encolure
Dernières fixation : les côtés.

Montage final
Nourrissage du cuir
Comme cela fait très très longtemps que ce cuir est stocké dans ma penderie, je vais réappliquer le lait nourrissant une deuxième fois.

Lait nourrissant et petite éponge

Le velcro nécessite que le support soit sec, c’est pourquoi je préfère effectuer le nourrissage du cuir en fin.

Les Essais et les modifications

Les Gants

La fixation des manches de la doublure par velcro au niveau des poignets a deux conséquences :

  • elle rigidifie le bord de la manche (deux épaisseurs de velcro)
  • elle rétrécit l’ouverture.

La manche du blouson ne peut donc plus s’enfiler correctement dans les gants pour assurer l’étanchéité comme j’avais l’habitude de la faire. Il me faudra maintenant porter les gants à l’intérieur de la manche du blouson, ce qui est encore possible malgré le point 2.

Le Rangement

La surchemise est dotée de deux poches externes sur la poitrine et d’une poche interne (visible sur la photo du « Montage final »). Les deux premières poches sont inutilisables compte tenu du montage, la poche intérieure n’est pas bien placée et ne suffit pas. Je vais donc monter des poches supplémentaires.

Fournitures

J’utilise des poches prêtes à coudre

J’en prends 2 paquets de 2, dont un pour faire des essais (12,3 € les deux paquets)

Premier essai : collage de l’ourlet
Pas très concluant :
1/ je me suis trompé de côté et on voit les coutures
2/ des plis un peu partout

Deuxième essai
1/ « coup de fer » pour marquer le pli de l’ourlet
2/ collage de l’ourlet à l’aide d’un ruban à ourlet qui me restait

Montage des poches
J’avais initialement pensé à les coller, mais le tissu de doublure de la chemise est résillé ; je crains donc que la colle ne tienne pas suffisamment, ce qui se vérifie.


L’avantage, c’est de maintenir la poche en place pendant les premières manipulations. des épingles auraient fait la même chose, mais …

Je vais les coudre à la main (je n’ai bien évidemment pas de machine à coudre).

Ce n’est qu’à la deuxième poche que je finis par appliquer les techniques de base de couture de ma mère. Pour la première, j’étais bloqué : je n’avais ni épingle, ni fil à bâtir rose (toutes les couturières vous diront que le fil à bâtir est rose). De plus j’avais la flemme de redescendre à la mercerie pour en chercher.
Pour la deuxième poche, je me suis dit que peut-être qu’avec un fil blanc ? (Je vous avais dit que je n’étais pas réellement un manuel …)

Et Voilà !

Les améliorations possibles

  • Sécurité :
    • protections coudes et épaules niveau CE AA
    • amélioration de la visibilité
  • Fixations
    • collage velcro
    • couture velcro
  • Confort
    • rendre le cuir anti-déperlant ?

4 commentaires

  1. Shadocmotard

    Merci Romain

    j’ai une autre idée en tête, plus compliquée, inspirée de https://raylier.com/ . Trouver la centrale clignotante n’est pas trop compliquée, mais choisir le bon dispositif lumineux, savoir où le mettre et le fixer, je n’y ai pas encore trop réfléchi. On pourra éventuellement en discuter à Noël

    1. Shadocmotard

      Les luminions, j’y réfléchis, surtout en cette période de Noël, mais il y a encore pas mal de trucs à débroussailler

      Quant au kit de couture, c’est comme le fer de voyage, toujours utile 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :