J’avais oublié !

J’avais oublié !

9 mois sans rouler, ce ne sont pas les quelques tours du périf‘ qui m’auront réhabitué au poids du casque et à la langueur qui me gagne une fois l’étape achevée, et ce, malgré ma selle « confort ». Car je ne vous ai pas encore parlé de ma selle « confort ».
Fort de « l’expérience » précédente, j’ai décidé d’améliorer sans attendre le confort de mes fessiers. Je me suis donc fait installer une selle en bultex qui se trouve être plus ferme que celle d’origine, ou que celle qui équipait mon ancienne machine. Et ça marche ; ce n’est pas encore parfait, mais je n’ai plus les fesses « mâchées » comme elles pouvaient l’être au bout d’une journée de route. Je les sens, certes, mais comme tout le reste du corps.

Ceci dit, que dire de ces premiers tours de roues en liberté ? Frisquets. J’ai fait l’erreur de prendre mes gants d’été : 9 mois sans rouler, on perd les bons réflexes. On voit le soleil, et hop ! Oubliée la vérification de la météo sur l’appli qui va bien.
Nouvelle moto, comportement de débutant, me voilà ramené voici deux ans, au début de mes expériences. Donc, pour continuer à répondre à ma question, je retrouve les mêmes sensations qu’à l’époque, un peu exacerbées : elle tire quand même plus, même en respectant les indications de rodage : 5000tr/mn jusqu’à 480km, 6000 jusqu’à 800km, j’ai oublié les autres, mais c’est poignée en coin au delà de 1600 km [1].

Sinon, c’est un circuit que je devrai refaire quand les sites touristiques seront ouverts. Mais ça, je m’en doutais un peu.

Le circuit

Details
Milly-Barbizon

Les Sites

En passant

Milly la Fôret

Larchant

Fontainebleau

Note1 : Pour ceux qui n’auraient pas fait le rapprochement, les seuils sont en miles (1600m environ), donc 300mi, 500mi. On n’est pas une marque anglaise pour rien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :