8 Septembre : pourvu que ça dure
8 Septembre : pourvu que ça dure

8 Septembre : pourvu que ça dure

Même si la journée n’avait pas très bien commencé (il fallait prendre rendez-vous pour visiter le Palais de la Bénédictine, et les autres musées n’étaient pas indiqués), le reste de la journée a été riche en découvertes, tant panoramiques que monumentales.

Vous devinez sans peine que les panoramas concernent des vues de falaises ayant inspirés des peintres comme Delacroix ou Monet (plage de Petites Dalles). Dommage que le temps soit grisâtre.

J’ai eu de belles découvertes avec les églises, toutes très anciennes et plus ou moins restaurées au cours du temps, mais chacune présentant une caractéristique propre comme une décoration agraire ou des vitraux de Braque.

En revanche, j’ai eu moins de chance avec les châteaux. Ils n’étaient pas ouverts à la visite.

Sasselot le Mauconduit – Château de Sissi

Mais ma plus grande surprise a été, à ma grande honte, Veules les Roses. Voilà déjà bien longtemps que je circulais dans la région pour le boulot, et de Veules les Roses, je ne connaissais que le restaurant « Les Galets ».
Et bien le village vaut la ballade proposée par l’Office du tourisme.

Le Trajet

Details
Fécamp - Dieppe

Le Tour de France a marqué les esprits et débridé l’imagination comme vous pouvez le constater

Et au détour d’un chemin, on découvre quelques incongruïtés, comme cette rue de Saint Valéry ou on circule à gauche, à l’anglaise

Pour s’entraîner avant de rouler en GB ?

ou ce panneau, un peu trafiqué, qu’on peut admirer à Veules les Roses

Les Sites

Panoramas

Veules les Roses

Eglises

Le Gîte et le couvert

Ce midi, j’ai déjeuner sur le port de Saint Valery en Caux, au Corsaire. Sa formule à 12,9 € n’est pas si mal que ça.
Ce soir, Ibis Budget à Dieppe, qui a l’avantage d’être proche du centre ville.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :