3 Août 1937 – 5 Mai 2033 – Bacharach / Weilbach
3 Août 1937 – 5 Mai 2033 – Bacharach / Weilbach

3 Août 1937 – 5 Mai 2033 – Bacharach / Weilbach

En allant acheter du lait pour le petit déjeuner du matin, je rencontre Hilde et Vera qui reprennent déjà la route. L’accueil est plutôt froid au début. Hilde me promet une photographie…

Avant notre départ, la petite Française, notre hôtesse d’hier, vient nous tenir un peu compagnie. Nous lui jurons de lui envoyer de nos nouvelles.

Au milieu du Rhin, une péniche de houille à moitié coulée, est déchargée à grand renfort de grues.

Des fourmis courent dans le sable qui s’échauffe déjà…

Tout est calme sauf lorsqu’un train passe dans un fracas épouvantable qui ne fait que mieux goûter le silence ensuite…

Niederheimbach … Nous passons le Rhin en bac.

©Geneanet sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

Lorch …

©Geneanet sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

Rudesheim …

On nous dit : « Surtout, si vous passez par Rudesheime, n’oubliez pas de goûter le vin pays ».

Nous entrons dans une Weinstube. Le patron nous apporte un verre de vin clairet, une tranche de pain blanc et une assiette sur laquelle s’étale un fromage spécial sans lequel on ne peut déguster le vin de Rudesheim. Oh ! Ce fromage ! Imaginez une masse spongieuse aux reflets verdâtres, bleuâtres, jaunâtres, une masse spongieuse de laquelle s’écoule un liquide sirupeux, pulvérulent, une masse spongieuse dont l’odeur est au moins en rapport avec l’aspect. Pat pousse violemment son assiette au bout de la table. J’essaie d’avaler une bouchée, y parviens, mais, dégoûté, envoie ce qui reste loin de moi. Jacky, stoïque, avale sa portion. Il en a des brûlures d’estomac qui, depuis, lui reviennent au seul énoncé de « fromage de Rudesheim ».

Cette photo est publiée sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

Je suis resté sur la même rive du Rhin et je n’ai donc pas traversé les villages de Loch et Rudesheim. De toutes les façons, je n’aime pas le fromage et je préfère ne pas boire d’alcool lorsque je suis à moto. Donc peu d’intérêt.

En revanche, je me retrouve face à une route barrée à moins de vingt kilomètres de Mayence (Mainz). A partir de là, demerden Sie sich ; aucune autre indication. Je prends donc une route au hasard, à la recherche de ma direction et d’un restaurant. Je finis par en trouver un. Une famille de clients aide la propriétaire à me traduire la carte en anglais. Sur leur conseil je prends des asperges (dont c’est la saison et la spécialité du coin) et du jambon. On continue notre conversation en anglais, en français rapidement, et en allemand. Chouette moment qui sera un peu plombé par l’addition : pour 4 asperges sauce hollandaise, 2 tranches de jambon cuit avec pommes de terre vapeur et une crème brûlée surmontée d’une glace à la fraise, un verre d’eau pétillante, j’en ai pour près de 34€ 🙁

Je repars dans la direction d’où je viens, retrouve le panneau de bifurcation, tente un autre trajet et finit par dominer mon GPS qui me trouve enfin une route vers Mayence.

Mainz … Pas de lettre à la poste centrale .

©Geneanet sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

J’arrive une 1/2 heure avant la fermeture du Musée Gutemberg, ce qui me donne droit à un tarif réduit (3€ au lieu de 8€) afin que je puisse voir les exemplaires de la fameuse Bible. Photos interdites.

Je parcours le reste du musée au pas de course, dommage, car il mériterait d’y consacrer plus de temps, même si les 3/4 des explications sont en allemand, le dernier quart étant en anglais.

La cathédrale est là aussi « Kolossale » et sans intérêt. Je pousse donc vers Skt Stefan dont les vitraux sont de Chagall. Lorsque j’entre, je crois qu’une messe est en cours. Un homme est devant l’hôtel et devant un groupe de personnes . Il parle avec le même rythme et le même ton de voix que lors d’un prêche. Ce n’est que la mention de Chagall, plus d’une fois, qui me fait réviser mon interprétation initiale.

J’avais oublié que les allemands aimaient les glaces : ils en ajoutent à tous les desserts, dont la crème brûlée de ce midi 😮 . Je laisse donc tomber le dessert de ce soir et termine ma bière, quelconque quant on la compare aux bières belges.

Weilbach … Impossible de trouver un emplacement pour camper. Nous traversons le Main en bac et finissons par découvrir un petit pré en avant d’une forêt. Il pleut … L’herbe est mouillée … Il fait froid.

Informations

Distance parcourue

114 km

Durée totale

10 heures

Durée de roulage

2 heures 20 minutes

Moyenne

47km/h

Vitesse maximale

101 km/h

Déjeuner

Restaurant : Landgasthaus Engel – Schwabenheim an er Sets
Menu : assiette jambon – asperges sauce hollandaise – PdT – Crème brûlée – verre d’eau
Prix : 33,3 €

Dîner

Restaurant : Augustinerller
Menu : Roulade – Bière
Prix : 20,70€

Hôtel et Petit Déjeuner

Hôtel :Ibis City Mainz
Confort : standard
Prix : 152€

Activités

– Tour dans Bacharach
– Visite Musée Gutemberg : 3€ (prix spécial avant fermeture)
– balade en ville et A/R hôtel / dîner
Total marche : km

Essence

SP
Quantité : l
Prix : €

Divers

traversée bac St Goar : 3,5 €
traversée bac : 2,5€

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :