25 Février / Antequera – Malaga
25 Février / Antequera – Malaga

25 Février / Antequera – Malaga

je les ai raté en Bretagne, mais je les trouve trs facilement en Andalousie : les tumulus, qu’ici ils appellent dolmens. Qu’importe, la visite est en plus gratuite et on entre dans les galeries des trois tumuli.

Ensuite, petite route pour Malaga, avec des paysages semblables ceux des jours précédents, beaucoup d’épingles cheveux et un cheval, tout aussi étonné que moi, de voir quelqu’un dans un endroit pareil, bien qu’on croise relativement pas mal de voitures.

Arrivé Malaga, je passe pratiquement 2 heures tourner en rond, dans les bouchons, les travaux, les voies réservées et autres sens interdits, pour trouver où me loger. Finalement, en tournant la tête, je vois un ibis de l’autre côté du canal déversoir : sauvé ! Enfin presque, car juste en face signifie 1,5 km de tours et de détours avant d’obtenir la carte magnétique donnant accès la chambre.

Visite de la cathédrale, énorme, puis du musée Picasso où les gardiens veillent à ce qu’aucune photo ne soit prise. De Picasso, j’apprécie ses dessins, ses oeuvres tauromachiques et les toutes dernières oeuvres de la série des Mousquetaires. Et aussi, cette tête de taureau, faite d’un guidon de vélo et de sa selle assemblée perpndiculairement, le tout peint en noir mat. C’est de la récup géniale !

L’Alcazaba est fermée (la faute mes deux heures perdues), j’oblique donc vers le Centre Pompidou Malaga. On retrouve l’idée de la Pyramide du Louvre, avec une entrée soutéraine et une structure « transparente », sauf qu’ici, la pyramide est tronquée et colorée pour rappeler, sans doute, les tuyaux du centre original. Le seul problème, c’est que je n’ai pas trouvé l’entrée, des indications claires auraient sans aucun doute dénaturées l’oeuvre ! Je suis donc allé voir, par hasard, une exposition multimédia, immersive, consacrée à Klimt, que je découvre à cette occasion, et j’aime beaucoup.

Le Trajet

Details
de Antequera à Malaga

Vieux pont romain restauré au XVIIIème siècle

Les Sites

Antequara : « Dolmens »

Malaga

Le Gîte et le Couvert

Hôtel ibis donc pour le gîte et restaurant « La Cartedral » pour le dîner. Correct. Le vin de Malaga que j’avais demandé pour l’apéitif, s’est révélé être un vin « normal », servi dans un verre vin.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :