23 Février / Algesiras – Ronda
23 Février / Algesiras – Ronda

23 Février / Algesiras – Ronda

Un peu d’autoroute et me voilà à Gibraltar. Le passage de frontière s’est fait beaucoup plus rapidement que je le pensais : vérification du passeport à la sortie de l’Espagne et à l’entrée de Gibraltar. Une autre de mes craintes tombe : ils roulent à droite 😊.Ceci ne m’empêche pas de m’engager dans une zone piétonne interdite et je suis gentiment informé de mon erreur par un bobby à l’anglais so british. Il paraît que ça arrive souvent.

Pas moyen de monter au sommet du rocher qi on n’est pas habitant des lieux ou un tour opérateur. Je me replie donc vers le téléphérique. Ils sont forts ces anglais :ils vous vendent le retour sans vous informer que les points de vue de la réserve (entrée en supplément), sont situés ur un chemin qui descend plus de la moitié du trajet. Je ne me voyais pas remonter 200 mètres de dénivelé pour profiter de mon retour en téléphérique.

Je déjeune dans un pub, petits pois vert et carottes oranges, comme seuls les anglais savent les faire ; poulet archi sec : de la vraie « cuisine » anglaise !

La sortie du territoire est encore plus rapide que l’entrée : on ne me demande rien. Une dizaine de kilomètres sur la route de Ronda, et le temps s’améliore : vent et nuages à Gibraltar (météo anglaise), le vent tombe et le soleil réapparaît en Andalousie.

Un trajet magnifique où les villages blancs claquent dans le paysage.

J’arrive à Ronda où je maudis encore une fois les centre-villes historiques espagnols. Je vous avais parl de pavés, mais sn fait, il s’agit de galets usés et mal aplanis. Même à pied c’est dangeureux, j’ai failli me tordre la cheville plus d’une fois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les bains arabes et les arènes sont fermées, je visite donc la Maison du Roi Maure et sa »Mine à eau » , qui se révèle être une noria actionnée par des esclaves.

Le Trajet

Details
Algesiras - Ronda

Les Sites

Gibraltar

Ronda

Le Gîte et le Couvert

Lassé de tourner en rond dans le centre-ville historique avec ses sens interdits et ses travaux qui déroutent le GPS, je pars au hasard et j’atterris l’hôtel Alavera de los Banos, juste côté des bains arabes, fermés évidemment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ronda est une ville touristiaue, et a se voit au prix de la chambre 70€ pour un hôtel 1*, mais le petit déjeuner est top.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :