30 Juillet 1937 – 4 Mai 2022 – Trêves / Bernkastel
30 Juillet 1937 – 4 Mai 2022 – Trêves / Bernkastel

30 Juillet 1937 – 4 Mai 2022 – Trêves / Bernkastel

Nous sommes réveillés de bonne heure par les autres occupants de l’A.J qui se lèvent et refont leur sac, plient leur sac à viande, qui en fin de compte, font un remue-ménage de tous les diables.

A six heures trente, nous nous promenons déjà le long de la Moselle. Il fait très frais et nous déplorons vivement de n’avoir pas mis qu’un léger chandail en guise de chemise, lorsqu’un spectacle imprévu vient nous donner à réfléchir : les jeunes hitlériens se baignent dans la rivière qui, à cette heure-ci, est glacée. Ils ont le même short noir qu’ils portaient déjà hier soir, mais la chemise kakie a disparu. Ils sont en colonne par un, le torse nu, et passent devant un médecin qui les palpe, les ausculte, et d’un geste, leur désigne l’eau. Un à un, ils plongent avec un grand plouf. J’en ai la chair de poule.

Après avoir suivi bien des rues, nous arrivons devant une espèce de caserne. Je me sens pris d’une furieuse envie de photographier la sentinelle. Je sors mon appareil de son étui. Un monsieur bien mis se dirige vers moi. Je rengaine. Le monsieur bien-mis fait demi-tour.

Au coin de la rue, une énorme torpille aérienne en fer blanc trône sur un socle…

La banque sur laquelle sont tirés les chèques de voyage dont dispose Jacky est enfin ouverte. Vingt-cinq RM suffiront pour l’instant.

Quoi qu’on puisse en dire, l’Euro est bien pratique : plus de souci de change et d’heures d’ouvertures de banque 🙂 Couplé avec une carte de crédit, c’et le bonheur assuré (enfin presque tout le temps 😉 ).

Dans l’établissement, une pancarte :

« Unser Gruss : Heil Hitler »

Signe des temps.

Mon intuition me dit qu’un panneau indicateur sur fond marron doit correspondre à une indication de monument historique, surtout lorsqu’il est écrit « Roman. quelque chose » qui laisse supposer un vestige romain. Je quitte donc le tracé officiel pour quelques centaines de mètres pour découvrir les vestige d’un pressoir romain du 3ème/4ème siècle de notre ère. Pas terrible, mais bon …

Pressoir romain

Nous arrivons à Bernkastel. Il était temps. Je sens ma roue arrière qui danse dangereusement. Les vins de l’endroit sont recommandés. Décidément, c’est là que nous camperons.

©Geneanet sous la licence : CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons

On voit que la région est riche aux maisons dans les village et Bernkastel ne départ pas : un centre très ramassé avec de vieilles maisons à colombage et une Weinstube très pittoresque. Un régal !

Nous montons la tente près de la Moselle, l’ouverture orientée du sens opposé à l’eau ainsi que l’exige Pat, pour ne pas avoir à souffrir des brumes matinales. Pour trouver cet emplacement, nous avons suivi une digue qui part de la route. Nous sommes isolés à souhait.Ma roue arrière est démontée. Trois rayons sont cassés et quantité d’autres détendus outre mesure. Pat prend la poche à eau, Jacky son porte feuille, moi ma roue, et nous voilà partis prospecter l’endroit. L’unique marchand de bicyclettes de l’endroit , en même temps forgeron et quincailler, me débarrasse de mon fardeau. Nous faisons quelques emplettes, dégustons ce fameux vin de Moselle et rentrons at home.

Nous avons largement le temps de prendre un bain. La tente sert de cabine, puis nous descendons dans l’eau un paquet de linge sur les bras. Nous en profitons pour faire la lessive.

Aucune de nous n’a de disposition spécifique pour ce genre de travail. Je n’eût jamais crû qu’un caleçon fut si difficile à blanchir. De petits poissons s’amassent autour de nous jambes et nous chatouillent. Comment voulez-vous travailler utilement dans des conditions pareilles ?

Il fait nuit. Pat entretient un feu d’enfer qui doit se voir à plusieurs kilomètres à la ronde. Pourvu que les riverains ne s’inquiètent pas trop et ne viennent point s’informer de ce qui se passe. Non, soit fatigue, soit manque de curiosité, soit éloignement trop grand, soit toute autre raison, personne ne vint cette nuit là …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :